Développer la combinaison Enregistrer au format PDF

Licence Creative Common by SA
lundi 9 octobre 2017 par Matthieu Giroux

Quand la société se développe, grâce à une monnaie publique, on peut galvaniser la société grâce à la mutualisation. En effet, quand la société se développe, l’humain est capable de s’associer avec les autres, pour créer des corporations qui développent le pays.

Quand le trafic est éradiqué, quand la monnaie appartient à l’État, l’humain veut participer encore plus à cet élan de gloire. Après la seconde guerre mondiale, la sécurité sociale a été mise en place par le peuple, grâce à la mutualisation. Sous Colbert, en Grèce démocratique, dans la république romaine, des corporations se créaient et ont enrichi des pays. En effet une corporation permet, si le peuple décide en leur sein, de mutualiser les ressources pour les utiliser, de spécialiser chaque humain pour la communauté. Ainsi l’association est encore plus grande dans le pays.

Seulement, quand le trafic s’installe, on voit au court terme. Alors l’entente n’est plus cordiale. Ainsi l’État doit lutter contre le trafic et empêcher toute usure de la monnaie. C’est l’usure de la monnaie qui crée le trafic, car l’usure profite aux plus riches. Alors l’immobilier prend de la valeur, car les plus riches placent leur argent.

Aussi le trafic voit sur le court terme. En effet, il suffit d’empêcher l’association pour alors voir monter les différences de prix. C’est de l’argent facilement gagné. L’État doit donc lutter contre toute forme d’augmentation de différences de prix, par l’association ou une loi anti-trust, qui empêche que tout revienne à la même personne. Il faut donc une transparence financière, qui permette de savoir qui fait quoi.

Mes Notes

Trouver les associations et corporations de son quartier.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 4140

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS3 Améliorer la Société

Creative Commons License