Le changement de paradigme Enregistrer au format PDF

Licence Creative Common by SA
lundi 9 octobre 2017 par Matthieu Giroux

La science, c’est comprendre la nature et la vie. Cette recherche infinie permet d’élaborer des changements de paradigme. Le changement de paradigme du nucléaire est enfin initié, au XXIe siècle, par la Chine. Lorsque le changement de paradigme n’est pas encore engagé, on parle alors de potentiel de densité démographique relatif, c’est à dire la possibilité pour la population de croître et se multiplier d’une certaine manière. Dans les faits, il existe toujours un potentiel de densité démographique relatif. Autrement dit, l’humain a la capacité à croître et se multiplier indéfiniment, sur Terre, puis dans l’univers.

Pour changer de paradigme, il faut que 5 % de la population milite pour ce changement. Il s’agit, pour ces personnes, de comprendre que la créativité de l’humain permet une énergie sans limite, afin de développer chacun. Il s’agit de comprendre l’infini de la vie. Il est donc primordial de convaincre les autres, afin de changer de paradigme. Dans le cas contraire, on peut parler de l’URSS qui a implosé sous Gorbatchev.

Pour comprendre la notion d’infini, il y a la création d’un polygone dans un cercle, qui reflète une notion d’infinité de polygones pour atteindre le cercle. Nicolas de Cues, dans sa docte ignorance, nous parle de cette notion d’infini et de minimum-maximum. Cette notion d’infini fut améliorée par Kepler, Leibniz, Gauss, Riemann, Larouche. Larouche explique par ailleurs l’évolution de la science des auteurs précédents.

Lectures

https://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_docte_ignorance

Mes Notes

Qui milite pour le développement ? Ceci est une recherche de vérité.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 4140

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS2 Comprendre la Société

Creative Commons License