Réflexion et dialogue scientifiques Enregistrer au format PDF

Licence Creative Common by SA
lundi 9 octobre 2017 par Matthieu Giroux

On nous apprend beaucoup à dissocier. Or on peut faire beaucoup plus de choses par associations. La réflexion scientifique et la philosophie permettent d’associer des idées, qui sont des hypothèses venant d’expériences. Cela permet de sublimer notre créativité.

Notre esprit, quand on lui a posé une question, s’en rappelle. Il recherche alors, de lui même, une solution, avec les rêves et la méditation. La méditation permet, avec de la musique qui permet de réfléchir pour agir, d’avoir des rêves constructifs. La question posée amène alors des hypothèses à vérifier. Il est important d’écrire ses hypothèses, afin de mieux les demander ensuite. Par le dialogue on va trouver des réponses, pouvant amener d’autres hypothèses.

Le dialogue philosophique va permettre de vérifier des hypothèses et d’associer des idées. Le dialogue, où l’on se montre par la politique, permet alors de se mettre d’accord, grâce à la science. On peut valoriser une science, plutôt qu’une autre. Mais il faut alors démontrer cette science, telle qu’on l’entend.

Vous me dites alors que cela fait trop d’hypothèses sous le bras. Non, on peut trouver une hypothèse supérieure qui englobe un ensemble d’hypothèses trouvées précédemment. Cette hypothèse supérieure peut alors créer chez nous la passion, c’est à dire un travail voué à cette hypothèse supérieure, galvanisé par notre recherche de vérité.

Certaines hypothèses supérieures nous donnent confiance pour notre subjectivité. On pourra alors comprendre une partie de notre subjectivité scientifiquement, afin de résoudre une partie de nos défauts. Avec l’histoire de sa famille, on comprendra alors ce qui pourrait nous arriver. Son ou sa partenaire pourra alors nous prévenir sur cet avenir délicat.

L’hypothèse supérieure va alors nous demander d’utiliser un axiome de la science, une vérification dans la nature ou l’univers. En effet, le seul moyen d’être sûr de soi, c’est d’utiliser la science, qui permet d’effacer des choix hasardeux. Si on se réfère à la science pour élaborer des projets, on peut plus difficilement être remis en cause, car la science permet de comprendre la nature et l’univers. La science permet de choisir judicieusement.

La méditation permettra d’utiliser l’inconscient de la raison, si notre esprit se gargarise de raison. Ainsi l’esprit pourra réfléchir scientifiquement, lors d’un dialogue.

Son axiome trouvé peut alors remettre en cause d’autres axiomes. Il est donc nécessaire d’utiliser le dialogue et les expériences, pour trouver d’autres voies de recherches. On devient alors un véritable chercheur, capable d’écrire une démarche scientifique. On dialogue pour trouver de nouvelles expériences. On transforme sa recherche de vérité en recherche de vérité scientifique. Ses hypothèses deviennent articles, grâce aux lectures sur les limites de l’humain.

Notre recherche de vérité nous pousse à comprendre les limites de l’humain. Il est, alors, intéressant de se créer une culture, pour améliorer une ou des limites de l’humain. Cela permet de devenir un chercheur passionné, galvanisé par combler une partie mal explorée de l’humain.

Mes notes

Commencer à utiliser l’association d’idées, demandant à méditer, philosopher, dialoguer avec les autres.

Utiliser cette association d’idées pour vos projets. Perfectionnez-vous dans une activité, permettant de convaincre.

Essayer de répondre aux hypothèses que l’on se fait par le dialogue et la méditation.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 4416

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS3 Améliorer la Société

Creative Commons License